L'oeil du voisin | ARTE

Un Bulgare par Sébastien le Belge

Et vous, comment imaginez-vous un(e) Bulgare ?

Jordi l'Espagnol

Jordi l'Espagnol

Je vois une femme bulgare en train de préparer à manger tout en surveillant ses quatre enfants. Elle veut que tout soit prêt pour son mari qui rentrera fatigué de sa lutte journalière avec le travail. Son visage est tranquille et satisfait. On dirait une poule qui câline ses poussins et laisse le coq subvenir aux besoins de la famille. Bien que je n'y sois jamais allé, j'imagine la société bulgare plus proche du XXe siècle que du XXIe, une société plus tournée vers la famille, plus libre de son temps, moins imprégnée de technologie, de vitesse et de stress que nos sociétés occidentales.

Recueilli à Barcelone

Sari la Finlandaise

Sari la Finlandaise

C'est un Bulgare d’un âge moyen, assez corpulent. Il a une moustache et porte des vêtements sombres. Il habite depuis des générations dans une maison en pierre entourée de cyprès et de pins. Il vit probablement seul. Il s'en va vers ses vignes sur une charrette à cheval, pour vérifier que le raisin est bien mûr, que le vin sera bon. Il a emporté du pain, de l'huile d'olive, du fromage et une bouteille de vin. Ballotté par les pavés du chemin, il fume en silence. Le paysage est assez gris. Il n’y a pas de fleurs. Rien que des nuances de brun, gris, vert.

Recueilli à Helsinki

Drago le Roumain

Drago le Roumain

Je vois un Bulgare qui rentre d'une journée de 9 ou 10 heures de travail dans les champs. Il a le visage brûlé par le soleil. Il est costaud, pas forcément musclé. Je l'imagine abruti par le travail physique harassant. Il s'assoit à la table sous la tonnelle couverte de vigne en attendant qu'on lui serve son dîner. Ses enfants jouent autour bruyamment. Sa femme s’approche avec une salade composée de tomate et de fromage râpé. Elle lui sert un verre de liqueur à base de raisins, la tescovina. Il la boit d'un trait et commence à manger.

Recueilli à Constanța

Antonis le Grec

Antonis le Grec

Quand j'imagine un Bulgare, je pense à un architecte naval d’une quarantaine d’années. Il inspecte l'avancée des chantiers dont il est responsable. Il fait des remarques et donne des solutions. Son style ? Il est sévère et ne laisse aucune possibilité de contester ce qu’il dit. Son salaire est satisfaisant mais il n’a pas assez de temps pour s’occuper de sa famille. Ça ne lui plaît pas du tout, mais que faire ? L’époque est difficile, comme en Grèce qui fait aussi partie des Balkans. Si on ne s’occupe pas de son travail, on aura des problèmes financiers et familiaux à l’avenir.

Recueilli à Athènes

 

Faites votre propre portait d'un(e) Bulgare

Soumettre votre contribution

0 / 400

 

Christine L. | France

J'imagine qu'un Bulgare parle souvent russe. Il aime la musique et les lettres, se baigner, marcher dans la montagne. Il passe facilement de la joie excessive à la mélancolie. Il est hospitalier, capable de rudesse, curieux de religion, travaille beaucoup. Quoiqu'assez sérieux, je l'imagine attiré par la frivolité...

Une Polonaise
Un Croate
Un Luxembourgeois
Un Letton
Un Italien
Une Suédoise
Une Portugaise
Un Danois
Un Estonien
Une Hongroise
Un Allemand
Une Anglaise
Une Grecque
Un Slovène
Un Maltais
Un Belge
Une Autrichienne
Un Bulgare
Un Tchèque
Une Lituanienne
Un Slovaque
Une Roumaine
Une Irlandaise
Un Français
Une Chypriote
Un Hollandais
Un Finlandais
Une Espagnole
fresque - l'oeil du voisin

Comment imaginez-vous vos voisins européens ?

Nous avons sillonné l'Europe en tendant un micro aux citoyens des 28 pays. Replacez les morceaux manquants sur la fresque pour découvrir les films. Clichés ? Vérités ? Fantasmes ? A vous de voir.

Pour accéder directement aux films, cliquez sur "Tout coller".