L'oeil du voisin | ARTE

Un Estonien par Athena la Chypriote

Et vous, comment imaginez-vous un(e) Estonien(ne) ?

Sasa la Croate

Sasa le Croate

J'imagine la femme estonienne toujours de bonne humeur. Son large sourire dévoile de belles dents blanches. Ses yeux sont petits et elle porte la coiffe traditionnelle. Elle travaille à l'accueil d'un château d'eau transformé en monument culturel. En nous y emmenant, elle nous raconte l'histoire de sa ville. Au passage, elle salue les gens dans la rue. Les touristes la suivent avec curiosité. Du haut du château, on voit toute la ville et ses environs, des forêts, des ruisseaux, des rivières, des lacs. Après son travail, elle retourne chez elle, heureuse.

Recueilli à Pazin

Ursula l‘Autrichienne

Ursula l‘Autrichienne

Devant moi il y a cette jeune Estonienne. Elle est tiraillée entre la culture européenne et la culture russe, dans laquelle elle a grandi avant la chute du rideau de fer. Sa quête d'identité s'exprime dans son style de vie. Elle adore faire du shopping avec ses copines pour acheter des sacs Vuitton, peut-être même qu’elle a un petit chihuahua qui la suit partout, mais elle a aussi un très fort désir de faire carrière, comme toutes les Estoniennes. Pour moi, elle essaie de se faire plus ou moins une place au milieu, une place que l’Europe n’a pas encore donnée à l’Estonie.

Recueilli à Vienne

David le Slovène

David le Slovène

Je m'imagine une jeune Estonienne, au teint pâle et aux longs cheveux châtains. Elle est derrière un bureau, en uniforme de standardiste. On lit de la tristesse dans ses yeux. Elle rêve d'un ailleurs, de chaleur, de soleil, d’exotisme. Elle veut de la couleur pour se sentir vivante. Avec sa grand-mère elle doit parler russe mais quand viennent des Russes elle parle anglais. Elle prend des cours d’espagnol et épargne pour pouvoir s’enfuir. Seul son chat la rattache à sa ville mais elle a déjà prévu de le laisser aux voisins. En attendant l’exil, elle collectionne les cartes postales.

Recueilli à Koper

Sergio le Slovène

Sergio le Slovène

Je m’imagine une Estonienne comme une belle dame, blonde aux yeux bleus. C'est une femme au foyer qui passe ses journées à tricoter des pull-overs qu'elle vend pour arrondir ses fins de mois. Son mari est ouvrier qualifié dans une usine. Avec leurs deux enfants ils vivent dans une chaleureuse maison de bois peint. Chaque matin, elle leur prépare un copieux déjeuner pour qu'ils puissent affronter le froid. Malgré la température, je pense que c'est un pays agréable et que cette dame est heureuse parce qu'elle a une bonne culture ; les gens qui n’ont pas de culture ne sont pas heureux.

Recueilli à Piran

 

Faites votre propre portait d'un(e) Estonien(ne)

Soumettre votre contribution

0 / 400

 

Yannis54 | France

J'imagine l'Estonien moyen comme un homme assez taciturne. Son humeur est parfois mélancolique mais il ne montre pas ses émotions et fait preuve d'un sang-froid et d'un flegme à toute épreuve. Il est organisé, travailleur, il a l'esprit de groupe et fait preuve d'un grand civisme.

Une Polonaise
Un Croate
Un Luxembourgeois
Un Letton
Un Italien
Une Suédoise
Une Portugaise
Un Danois
Un Estonien
Une Hongroise
Un Allemand
Une Anglaise
Une Grecque
Un Slovène
Un Maltais
Un Belge
Une Autrichienne
Un Bulgare
Un Tchèque
Une Lituanienne
Un Slovaque
Une Roumaine
Une Irlandaise
Un Français
Une Chypriote
Un Hollandais
Un Finlandais
Une Espagnole
fresque - l'oeil du voisin

Comment imaginez-vous vos voisins européens ?

Nous avons sillonné l'Europe en tendant un micro aux citoyens des 28 pays. Replacez les morceaux manquants sur la fresque pour découvrir les films. Clichés ? Vérités ? Fantasmes ? A vous de voir.

Pour accéder directement aux films, cliquez sur "Tout coller".