L'oeil du voisin | ARTE

Une Hongroise par Irina la Croate

Et vous, comment imaginez-vous un(e) Hongrois(e) ?

Marie la Tchèque

Marie la Tchèque

Quand on dit Hongrois, j’imagine un homme qui travaille dans une fabrique où l'on fait des saucisses. C’est une toute petite usine dans un village sordide. Il porte un tablier tâché de sang. Son ventre est déjà bien gonflé par la bière. Ce n’est pas un type optimiste. Si je rencontre un homme comme lui, je ne voudrais vraiment pas lui parler. Il a une femme qui reste toute la journée à la maison pour s’occuper des enfants. Il ne l’aime pas vraiment. Il ressent juste un profond ennui et toute la journée il ne pense qu‘à enfiler les saucisses les unes après les autres.

Recueilli à Brno

Marino l‘Italien

Marino l'Italien

Je m’imagine un jeune Hongrois qui joue du violon dans l'un des restaurants typiques de Budapest. Il a des traits anguleux, les pommettes saillantes. Il pourrait me ressembler avec ses sourcils broussailleux. Il est très pris par le rythme de la musique tzigane qu’il joue. Il est forcément hongrois pour pouvoir jouer ça. Il regarde une jeune américaine assise dans la salle et essaye de la toucher avec sa musique. Il sourit. A Trieste, il existe un gâteau dédié à l’amour, le ringojanci, qui a été inspiré par un musicien tzigane hongrois. C’est un gâteau à la crème fouettée et au chocolat.

Recueilli à Trieste

Suzanne la Hollandaise

Suzanne la Hollandaise

J'imagine une femme sans âge mais déjà vieille. Elle a six ou sept enfants. Ils ont tous quitté la maison. Son mari travaille au village pendant qu’elle achète les derniers gadgets et bibelots bon marché de la droguerie du coin. C’est peut-être à cause de sa douleur de ne plus voir ses enfants et de la solitude qu’elle fait ça. Le carrelage de la maison est recouvert de tapis aux motifs variés et des figurines en porcelaine « made in China » s’entassent sur les meubles. En ce moment, elle réchauffe un plat de viande au four à micro-ondes. C’est du renne que son mari a rapporté de la chasse.

Recueilli à Amsterdam

Branko le Croate

Branko le Croate

C’est une question très complexe. J'imagine la femme hongroise comme une femme de tempérament. Ça se voit car elle porte des bottes traditionnelles, elle danse parfaitement et elle monte très bien à cheval. Elle est l’égale des hommes. Je pense à Judith Polgár qui est championne du monde d'échecs. Parce qu'elles ont du caractère, les Hongroises sont très attirantes. Le rêve de tout homme des Balkans, qu'il soit croate, slovène, serbe, monténégrin, macédonien ou bosniaque, est de passer un bel été avec une hongroise qui aurait des traits légèrement asiatiques et aurait un franc-parler.

Recueilli à Pazin

 

Faites votre propre portrait d'un(e) Hongrois(e)

Soumettre votre contribution

0 / 400

 

Antonin Weber | Belgique

Je me souviens de ce Hongrois à côté de la maison de mon cousin d'origine hongroise. Il s'habillait toujours en simple slip, parlait fort avec beaucoup d'amitié, collectionnait les tanks dans son jardin en même temps que les bouteilles d'eau de vie de sa propre fabrication. Il nous invitait à manger la goulache toute la journée et toute la journée on buvait énormément avec les vieilles hongroises.

Une Polonaise
Un Croate
Un Luxembourgeois
Un Letton
Un Italien
Une Suédoise
Une Portugaise
Un Danois
Un Estonien
Une Hongroise
Un Allemand
Une Anglaise
Une Grecque
Un Slovène
Un Maltais
Un Belge
Une Autrichienne
Un Bulgare
Un Tchèque
Une Lituanienne
Un Slovaque
Une Roumaine
Une Irlandaise
Un Français
Une Chypriote
Un Hollandais
Un Finlandais
Une Espagnole
fresque - l'oeil du voisin

Comment imaginez-vous vos voisins européens ?

Nous avons sillonné l'Europe en tendant un micro aux citoyens des 28 pays. Replacez les morceaux manquants sur la fresque pour découvrir les films. Clichés ? Vérités ? Fantasmes ? A vous de voir.

Pour accéder directement aux films, cliquez sur "Tout coller".